Categories

Accueil > Politique > Un parti est-il de gauche grâce à son poids ?

Dans une tête simple

19 juin 2012
Dwaabala

Un parti est-il de gauche grâce à son poids ?

Ou l’obésité parlementaire du P.S. est-elle la santé ?

"Un pas en arrière, deux pas en avant"

Quelle était la question ?

Que s’est-il passé depuis le moment des meetings FdG où une flamme semblait s’être allumée , "On ne lâche rien !", "Résistance !" ?

L’ensemble des grands moyens d’information et de propagande n’est-il pas aux mains de la classe dominante et son ultime recours, avant la violence ?

L’esprit des électeurs qui ont failli faire passer le FN à Hénin-Beaumont a-t-il été décrassé des "valeurs" antirépublicaines par le "débat démocratique" engagé avec ce parti ?

Quid de l’iniquité proclamée ça et là d’une règle électorale dont la modification aurait fait entrer massivement le FN à L’Assemblée nationale ?

Le Front National est-il oui ou non un parti acceptable dans la République ?

Le Président F. Hollande a-t-il failli en refusant de recevoir la Marine à l’Elysée , ce qui eût été le pompon ?

Et Mme M. Aubry de déclarer hier que "le FN est un parti qui n’est pas dans la République" ! Où nous place-t-elle, nous qui n’avons rien refusé à ce parti pour qu’il se fasse valoir ?

Afin d’approfondir la réflexion sur ces questions, un ouvrage :

Les anti-Lumières du XVIIIème siècle à la guerre froide.
Par Zeev STERNHELL
. Existe dans une édition de poche.

Le PCF va-t-il débattre longtemps en sa direction de l’opportunité de participer au gouvernement ? ou bien de celle d’aller manger dans la main du PS pour sauver l’existence d’un groupe parlementaire amaigri ?

Faut-il tenter de sauver les meubles en reconnaissant haut et fort le PS comme le grand parti de gauche ?

Maintenant les dirigeants socialistes n’ont-ils pas tous les atouts en main pour préparer le retour d’une ou de deux droites rénovées dans 5 ans, sinon avant ?

Et nous aussi n’avons-nous pas 5 ans pour nous gargariser du gouvernement "de gauche", qui est en réalité d’un Centre gauche ?

Cependant M. Nicolas Sarkozy a été renvoyé à ses affaires, et les parlementaires qui ont voté pendant 5 ans ses lois antisociales n’ont plus la majorité.

Et, soulagement ! « Pierre Laurent veut "amplifier la dynamique du Front de gauche" » dit aujourd’hui même L’Humanité.

Nous ne pouvons qu’approuver, tirer un trait, et repartir du bon pied.

Commentaires

2 Messages

Répondre à cet article